Suite de l’aventure…

Par défaut

4ème étape: Epernay->Dormans->Château-Thierry

Une étape particulièrement « chaude »

Les haleurs de Débat sont « hâlés »

Sous un soleil de plomb!

 La veille au soir…

Revenons d’abord à la fin de soirée à Epernay: nous avons improvisé un petit spectacle de nos chansons dans le camping où nous avons décidé de passer la nuit. Accompagnés par un percussionniste qui dormait à quelques caravanes de là, nous avons donné le show, pour le plaisir des résidents ce soir-là, tout en halant le débat sur Bure. Le fil de la Marne qui nous mène de Bure à Paris fait le lien direct avec les gens que nous rencontrons sur le parcours, ils se rendent alors compte qu’ils sont concernés de très près malgré la distance!

SAM_1942

Un petit clin d’oeil à ce sujet à Irène (Bure Haleuse organisatrice du Halage du Débat 2014) qui a largement contribué à cet argument du fil de l’eau. Le cahier d’acteur « De Bure au Zouave (du pont de l’Alma) », qu’elle avait rédigé pour le Débat Public de 2013 sur le projet CIGéo, démontre que si ce projet d’enfouissement se fait les radionucléides qui rejoindront la biosphère (c’est un fait, l’ANDRA elle-même reconnaît que ça finira par arriver) progresseront rapidement, par les voies d’eau telles que la vallée de la Marne, du secteur dépeuplé de Bure jusqu’à la capitale. La commission du Débat Public lui a envoyé 600 exemplaires couleur de son cahier d’acteur, aussi en avons-nous profité pour le distribuer largement sur notre passage.

Au petit matin

Réveil au chants des oiseaux, petit déjeuner au soleil levant, chacun se prépare pour être dans les temps au départ

IMG_5144

IMG_5147

Chemin de Halage impraticable

Dès le départ les choses se compliquent: après quelques km sur le chemin de halage, impossible de poursuivre! Les portions suivantes ne sont pas entretenues et se révèlent impraticables. Obligés alors de se rabattre sur un chemin de terre, pas trop mal au départ mais qui se dégrade très rapidement: on finit pat traverser un véritable bourbier, au milieu de flaques qui recouvrent le chemin dans toute sa largeur. Un moment un peu pénible pour les haleurs, et on sent la motivation parfois se dégrader autant que le chemin. On finit par être obligés de rejoindre la route après une montée ardue.

IMG_5149

Le « couteau magique » de Rahon

Rahon l’bois, lui, fit tourner son coutelas pour savoir quelle direction prendre, et s’est obstiné à prendre un chemin complètement différent, en solo, avec sa charrette où il transportait 2 chiots. Il faut croire à l’efficacité du couteau de Rahon car la stratégie a été payante pour lui: il a transité par un bout de chemin certes plus long, mais beaucoup moins scabreux, et à l’ombre par dessus le marché

On avance!

Malgré tout on arrive à Dormans pour midi, et la pause est bien méritée. On se retrouve à la terrasse du café pour un moment de détente. Le soir on n’avait pas d’hébergement prévu, la ville de Château-Thierry n’ayant pas répondu à notre appel, mais Irène reçut un appel d’un employé des renseignements généraux rencontré un peu plus tôt sur la tournée. Celui-ci a contacté la ville et fini par nous dégotter un emplacement au stade de foot avec les vestiaires et… les douches! Merci à lui.

Flora, journaliste de Reporterre, nous rejoint pour l’après-midi afin de ressentir le Halage du Débat « de l’intérieur ».

IMG_5154

Les grands vélos brisent la glace

Peu avant de reprendre la route, une mamie du village vient nous retrouver au bord du canal pour prendre des photos du grand vélo de Jack S’barré. Ce vélo ainsi que celui chevauché par Will (qui nous est venu de Bretagne) assurent vraiment pour attirer les regards et briser la glace entre nous militants et des citoyens de prime abord pas forcément ouverts à la discussion sur le nucléaire, sujet pour lequel les clichés et idées préconçues, entretenues par les médias et rarement fondées, sont extrêmement tenaces.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et c’est reparti!

L’après midi, après hésitation, on reprend le chemin de halage le long des bords de Marne. C’est enherbé avec des nids de poule, parfois le chemin sert de passage aux tracteurs ce qui le rend encore plus scabreux: petit à petit les gens le quittent par petits groupes pour préférer la route. Chaque groupe choisit sa route, et pour certains ça prend parfois des airs de vacances…

SAM_1974

Les haleurs c’est pas des…

SAM_1968

Malgré tout c’est loin d’être du tourisme: le soleil cogne, le parcours est vallonné, et certaines côtes relèvent de l’épreuve physique par ce temps: l’eau devient précieuse!

Heureusement derrière chaque côte il y a une descente!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Groupe par groupe, on se retrouve à Château-Thierry dans les temps. Tout le monde se rassemble sur la place de la mairie pour l’habituel déballage de banderoles accompagné de chansons.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Flora profite de ce moment pour quelques dernières interviews avant de nous quitter.

Lien vers son article : http://www.reporterre.net/spip.php?article6161

IMG_2669

Le soir venu on se retrouve tous au stade de foot, l’occasion de prendre une bonne douche au vestiaire. l’équipe de cantine a encore assuré comme il faut ce soir pour rassasier des haleurs qui avaient besoin de reprendre des forces.

SAM_1996

L’étape était dure, la sueur a coulé, mais au final on peut le dire: mission accomplie pour cette étape loin d’être gagnée d’avance!

C’était l’anniversaire de Cédric!

SAM_1997

Note pour plus tard: le fait de circuler par petits groupes autonomes de 5 ou 6 personnes s’est révélé bien plus facile que de vouloir gérer toute la cohorte de cyclistes. Fixer un point de RDV a été préférable à vouloir guider le groupe d’un seul tenant sur tout le trajet. Chacun est autonome et ça fait beaucoup moins de stress pour tout le monde. Une idée qui sera certainement retenue pour le prochain Halage du Débat, déjà à l’étude à l’heure où j’écris ces lignes.

La bataille de la Marne continue…

SAM_1961

Publicités

"

  1. Je crois que, pour le moment, Dormans-Château Thierry avec vous fut le plus chouette reportage de ma carrière journalistique ! Je suis heureuse de vous avoir rencontrés, tous. Un voyage à vélo, formidable laboratoire de vivre ensemble. En tout cas, super accueil, merci 🙂

    • Merci à toi Flora pour l’article: parler de Bure est notre mission et tu nous y a aidé. Sois la bienvenue pour le Halage du Débat l’an prochain, de Cattenom à Bure. Et on espère t’y voir plusieurs jours cette fois, tu verras c’est encore mieux en immersion!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s