Été 2016: Halage Bure-Valduc

Par défaut

MISE A JOUR du 10 JUIN: déroulé des étapes, halage off
MISE A JOUR du 25 JUIN: étape de Soulaines avec sa conférence
MISE A JOUR du 14 JUILLET: + d’infos étape de Soulaines
Pour télécharger le Fly recto verso, A4 à couper en 2: Cliquez ici

De Bure, projet d’enfouissement

des déchets nucléaires en Meuse/Haute-Marne,

Au CEA de Valduc en Côte d’Or

Nucléaire militaire Top Secret…

Halage Valduc P1

Du 29 juillet au 6 août 2016

Circulez Haleurs, y’a des choses à voir!

SONY DSC

BURE->VALDUC
« Les Déchets c’est de la Bombe »

Avec les Bure Haleurs, remontez à vélo la filière nucléaire et l’histoire pour revenir à la Source des Déchets qu’on projette d’enfouir à Bure (Meuse), car au-delà de l’énergie électrique, c’est la force de dissuasion atomique qui se trouve à la racine… Un peu d’Histoire: c’est au sortir de la guerre, lorsque la France  a perdu son influence dans le Monde, que le Général a décidé de la doter de cette Force des plus controversées pour lui permettre de rayonner de nouveau dans le Monde…

On doit dire que depuis cela ça rayonne effectivement!

Découvrez à cette ocasion la nouvelle chanson des Bure Haleurs, écrite spécialement pour la tournée: « C’est d’la Bombe! »

29/07 Départ de Bure (55): projet CIGéo d’enfouissement des Déchets nucléaires
06/08 Arrivée à Valduc (21): Centre nucléaire du CEA où sont notamment entretenues les 3OO bombes françaises

Nous rejoignons à ce moment là les collectifs pour le désarmement nucléaire qui lancent  4 jours de jeûne/actions à Valduc et Dijon

En Selle!

SAM_2052

Déroulé des étapes
Vous pouvez voir, télécharger, imprimer la carte du parcours de chaque étape en cliquant sur le lien correspondant (format PDF).

Vendredi 29 juillet: Rassemblement à Bure à 16h au Laboratoire ANDRA
Concert acoustique par les Bure Haleurs où nous dévoilerons notre dernière chanson: « Les déchets c’est de la Bombe », déambulation à vélo, occupation de l’espace.
Nous pratiquerons alors ensemble la Circumambulation. C’est une pratique, héritée des danses ternaires sacrées de nos ancêtres les celtes, consistant à se déplacer en décrivant au sol une forme circulaire, dans le sens des aiguilles d’une montre. Un mouvement qui nous relie aux rythmes de la Nature, cycliques. Les saisons, les électrons, les planètes (les roues de vélo!!!) de la particule infime aux galaxies, tout tourne. A nous aussi de tourner, à nous de circumambuler!
Nous serons hébergés le soir par la Maison de la Résistance Bure Zone Libre, dans le village (http://burezoneblog.over-blog.com/).
=> N’hésitez pas à ramener quelques bons produits de chez vous pour l’apéro et le repas du soir

Samedi 30: Bure -> St Dizier
Après être descendus dans la vallée de la Marne, nous rejoindrons le canal qui nous mènera directement à St Dizier centre, rdv à 17h à l’Hôtel de Ville avec pour thématique: Le Rafale et la Bombe nucléaire, par où passent les bombes de Valduc pour rejoindre la Base 113?
Nous serons hébergés en camping le soir chez un ami à quelques tours de roue de là.

Voir/télécharger la carte: Etape1 Bure St-Dizier

Dimanche 31: St Dizier -> Soulaines -> Ville s/Terre
En passant à côté de la Base 113, et par les berges du Lac du Der, rdv à 17h à Soulaines, célèbre pour ses deux poubelles de déchets nucléaires FMA-VC (Faible et Moyenne Activité Vie Courte), ainsi que TFA (Très Faible Activité), pour une déambulation.
Traditionnellement à Soulaines, il n’y a pas un chat pour participer à ce type d’événement, nous ferons donc un concert au troupeau de canards, devant la mairie et tout près de la magnifique Maison aux écailles, transformée en maison de tourisme avec les sous de l’ANDRA…
Nous ferons un tour rapide devant le site TFA de l’ANDRA (tout près de La Chaise), puis rejoindrons avant 19h la salle des fêtes de Ville-sur-Terre.  Après une déambulation dans le village, nous profiterons d’un barbecue mis en place par l’association « La Qualité de Vie ».
19 h 30 : Vous êtes invité à un pique-nique (tiré du sac) à l’extérieur ou à l’intérieur de la salle des fêtes selon les caprices de la météo.
19 h 30 : ÉVÉNEMENT SPÉCIAL sur cette étape : Michel Guéritte de l’association « La Qualité de Vie »  donnera une conférence publique : « Le Nuage de Tchernobyl et le Nuage de l’ANDRA – Vers un recensement citoyen des pathologies ».
Il s’agit :
– de rappeler l’impact du nuage de Tchernobyl dans les régions où la pluviométrie de la première semaine de mai 1986 a été importante.
– d’expliciter l’existence des rejets quotidien des sites de l’ANDRA (en fonctionnement normal et accidentel).
– de montrer l’existence d’un cumul possible de faibles doses d’où un excès de cancers et de thyroïdites.
– d’expliquer les résultats de l’enquête sanitaire InVS – de sa contestation – et donc du projet d’un Recensement citoyen.
Voir : http://www.villesurterre.eu/index.php?option=com_content&view=article&id=597

Voir/télécharger la carte: Etape2 St-Dizier Soulaines Ville s/Terre

Lundi 1er Août: Ville s/Terre -> Colombey-les-Deux-Eglises
En longeant la frontière de l’Aube et la Haute-Marne, nous traverserons les vignobles au milieu d’un circuit des Routes du Champagne. Nous atterrirons sur les terres du Général Atomique, rdv à 17h à l’Hôtel de Ville de Colombey, nous irons à la croix de Lorraine et au Mémorial Ch. de Gaulle. Un mémorial? A nous de rafraîchir les mémoires sur l’histoire du nucléaire en France: comment ce fut d’abord De Gaulle et la Bombe qui lancèrent les premiers pas de la France dans la fission de l’atome et l’exploitation de l’énergie dégagée.
Nous sommes en recherche d’un lieu où manger/dormir pour cette étape.

Voir/télécharger la carte: A Etape 3 Ville-sur-Terre Colombey

Mardi 2: Colombey -> Chaumont
Pour éviter les grandes routes nous emprunterons la vallée de la Renne (une belle route boisée nous attend) ainsi que quelques portions de chemin blanc. Nous serons attendus à midi à Autreville-sur-la-Renne pour un barbecue dans l’herbe au bord du ruisseau, chez des amis à nous. Bonne ambiance garantie!
Rdv ensuite à 17h à l’Hôtel de Ville de Chaumont, pour demander des comptes aux comtes actuels de Champagne.
Nous roulerons encore une dizaine de km, par le canal, pour nous retrouver le soir dans un havre de verdure à côté de Foulain, le centre Lothlorien qui nous héberge pour cette étape (http://www.centrelothlorien.com/pagina-frans.html).

Voir/télécharger la carte: Etape 4 Colombey Chaumont
et aussi : Etape 4bis Sortie Chaumont

Mercredi 3: Foulain -> Langres
Nous serons sur le chemin de Halage jusqu’à Langres, puis grimperons pour passer sur les remparts par le sentier de garde, avec une vue magnifique sur le paysage environnant. Puis nous remonterons la rue Diderot. Rdv à 17h place Diderot, et c’est plutôt à propos : Diderot, auteur de l’Encyclopédie regroupant le savoir de l’époque, le Siècle des Lumières… Et nous? Pour allumer nos lumières, quelles « lumières » laisserons-nous à la postérité en souvenir de notre époque?
Nous repartirons ensuite terminer notre tour des remparts, puis après quelques tours de roue nous nous retrouverons pour camper près de la Source de la Marne, dans un lieu agréable. L’endroit est aménagé: un petit sentier permet d’accéder à la Source et de remonter en faisant un tour à pied

Voir/télécharger la carte: Etape5 Chaumont Langres
Et aussi: Etape 5bis Détail Langres

Jeudi 4: Langres -> Selongey
En redescendant de Langres nous rejoindrons rapidement le canal. Au bout d’un moment il ne sera plus bitumé, mais une petite route le longe jusqu’au moment où on doit le quitter. Sur cette portion c’est chemin blanc ou route, au choix.
Nous sommes accueillis à Selongey par l’association « Selongey Environnement », qui s’occupe de nous recevoir à notre arrivée, d’organiser un petit événement, et de nous héberger le soir. Rdv habituel, 17h Hôtel de Ville.

Voir/télécharger la carte: Etape6 Langres Selongey

Vendredi 5: Selongey -> Dijon
Nous cheminerons par une petite route peu vallonnée, campagnarde, il faudra se ménager car le lendemain l’étape sera plus difficile et le temps compté.  Dans la Cité des Ducs de Bourgogne, rdv à 17h à la préfecture (rdv avec un représentant de la préfète en cours). Nous nous retrouverons ensuite place Wilson pour une animation, l’occasion d’appeler les dijonnais à rejoindre, avec nous, le lendemain à Valduc, la manifestation organisée par les collectifs pour le désarmement nucléaire.
Nous serons hébergés aux Lentillères, espace de jardins autogéré à Dijon.

Voir/télécharger la carte:  Etape7 Selongey Dijon PDF

Samedi 6, le Final: Dijon -> Valduc
Il nous faudra d’abord ressortir de la grande agglomération dijonnaise pour rejoindre les routes qui vont nous emmener à Valduc. Ce sera le clou du spectacle, la dernière ligne droite, l’étape la plus ardue (ça grimpe), d’autant qu’il faut arriver plutôt en début d’après-midi pour participer au rassemblement organisé. Les collectifs pour le désarmement nucléaire lancent alors 4 jours de jeûne et d’actions à Dijon et Valduc. Soyons le plus nombreux possibles devant ce site nucléaire de grande ampleur, si secret, là, caché au creux des verts vallons du Pays Châtillonnais, nous aurons alors rempli l’objectif…

Voir/télécharger la carte:  Etape8 Dijon Valduc

MAIS C’EST PAS FINI!
LE HALAGE OFF COMMENCE

– Toujours le Samedi 6: Soirée de clôture à Villemervry
Il nous reste alors à repartir par la route, 25 km à parcourir vers le nord-est pour rejoindre L’Herberie de la Tille. C’est un lieu près des Sources des Tilles, juste après être repassés du côté Haute-Marne, où un ami cultive et fait sécher toutes sortes de plantes aromatiques. Il nous attend pour notre retour de cette aventure, sur son terrain très nature, pour une soirée de clôture sous les étoiles. Ca sent déjà les guitares au coin du feu et la célébration d’une certaine Victoire… (http://herberiedelatille.blogspot.fr/)

Dernières Cartes: Etapes 8bis et 9

Dimanche 7: Festival du chien à Plumes
Ceux à qui il restera des jambes et de l’énergie pourront nous accompagner jusqu’au festival du Chien à Plumes à Villegusien, où le CEDRA (association haut-marnaise opposée à l’enfouissement) nous recevra, tenant le stand depuis le vendredi déjà.
L’organisation d’une arrivée quelque peu « en fanfare » sur le festival est à l’étude.

Halage Bure-Valduc P2

ZAPPe CIGéo

Par défaut

Dernière minute!

La ZAPP de Bure

Zone A Protéger dans la Paix

REJOIGNEZ-NOUS !

Les Bure Haleurs occupent l’espace à 35m des grilles de l’ANDRA au « laboratoire » CIGéo à Bure, Meuse (55).
Il s’agit d’un laboratoire censé étudier la possibilité d’abandonner à long terme les Déchets Nucléaires à 500m sous terre dans un prétendu « coffre fort géologique », la roche argileuse. Les efforts se concentrent cependant plutôt en surface autour de la question « comment faire accepter à la population le principe de ce genre de stockage ». De l’aveu d’un personnel ANDRA, la particularité de Bure par rapport aux autres sites où cela a été rejeté en bloc serait plutôt en surface: au niveau de l’acceptabilité justement: faible démographie (6hab/km2 dans le secteur de Bure), départementS (55 mais aussi 52 qui reçoit aussi moultes compensations) en déclin économique accueillant à bras ouvers la manne financière grassement distribuée.

Notre action se situe au niveau de la prise de conscience. Elle est symbolique et théâtrale, BURE-lesque, non-violente.

Nous poussons la prise de conscience à travers les grilles, chez les salariés de l’ANDRA et la Sécurité, mais aussi chez les visiteurs et bien sûr les gendarmes qui ne manquent jamais à l’appel dès que le mot Bure est affiché.

Rejoignez-nous directement devant CIGéo à BURE (55)

Si besoin, voici nos contacts:

David: 06 61 40 41 30

Piot Pépère: 06 87 42 08 53

Mail: burehaleurs@live.fr (peu consulté lorsqu’on est sur la ZAPP)

La Démocratie respectée?

L’avis du peuple a été ignoré en 2006, lorsqu’en été, à 5h du matin, une poignée (20 environ) d’élus « votèrent » l’enfouissement comme voie de gestion retenue pour les Déchets Nucléaires. Bure étant le seul « Laboratoire » construit (la loi en prévoyait plusieurs mais un décret a simplifié les choses) on ne nous laisse pas vraiment le choix.

Le Débat Public de 2005 avait pourtant conclu que l’enfouissement posait des problèmes techniquement hors de notre portée, avec des coûts astronomiques et qu’il était préférable d’opter pour l’entreposage à faible profondeur sur les sites déjà pollués, qui donne au moins la possibilité d’agir en cas de problème, ce qui, malgré les discours rassurants de l’ANDRA, ne nous semble pas être vraiment le cas si l’on choisit de faire ce qu’ils prévoient à Bure.

Les populations n’ont pas vraiment conscience de ce que ça va changer en surface: TOUT NE SE PASSERA PAS SOUS TERRE!

Loin s’en faut: que les déchets soient au sous-sol ou en surface, des molécules radioactives seront rejetées dans les airs à un taux « économiquement acceptable » (dans un contexte où les liens de cause à effet entre cancers et nucléaire sont quasi-nuls, pour rappel)

La radioactivité, censée être « prisonnière » de la roche, sera pourtant en partie évacuée en surface par 2 conduits de ventilation, sans quoi les risques d’explosion nucléaire souterraine seraient à leur maximum. Ces conduits de ventilation n’ont été ajoutés que récemment suite à l’étude du dossier par M. Bertrand THUILLIER, scientifique indépendant, qui pointe d’énormes anomalies aux conséquences potentielles désastreuses.

Deuxièmement des colis se trouveront en surface en permanence: pour refroidir, être conditionnés, et en attente de pouvoir descendre. Une installation de stockage de Déchets Nucléaires se verrait bien sûr, comme toute Installation Nucléaire de Base, autoriser des rejets à la mesure de son activité.

Troisièmement, les transports radioactifs nous font risquer une contamination accidentelle: on nous promet environ 2 trains par semaine pendant 100 ans, chargés de déchets nucléaires parfois hautement radioactifs. La loi des probabilités implique un risque d’accident accru, et dans ce cas les conséquences pourraient être désastreuses.

NOUS DEMANDONS:

– LE GEL DU PROJET CIGÉO

Le temps de sa mise en lumière NATIONALE

– L’ANNULATION DE LA LOI DE 2006 SUR L’ENFOUISSEMENT

Ainsi que tout ce qui en a découlé y compris le « Débat Public » mis en scène en 2013

– LA PUBLICATION CLAIRE ET OFFICIELLE DES CONCLUSIONS DU DÉBAT PUBLIC DE 2005 AU NIVEAU NATIONAL

– LA PROPOSITION D’UNE NOUVELLE LOI SUR LA GESTION DES DÉCHETS NUCLÉAIRES QUI DEVRA ÊTRE ACCEPTÉE PAR RÉFÉRENDUM NATIONAL

L’ampleur du projet justifie largement le recours au référendum

Halage du débat 2015

Par défaut

Et c’est reparti pour un tour…

Plusieurs tours même!

LE HALAGE DU DEBAT 2015

« Des tours au tour de Bure »

Car c’est AU TOUR de BURE!

IMG_2417

Le Halage de nos Artères

15 au 18 juillet.

HALAGE PEDESTRE

Halage Artères JPEG

Convergence tranquille et familiale de Void-Vacon (55) parking des camions AREVA le 15 juillet à 15h , jusqu’au au 18 juillet à BURE, à pied le long du canal de la Méholle puis par les chemins de traverses avec Piot Pépère: 06.87.42.08.53 Pour l’instant, nous n’assurons pas la logistique et nous recherchons des volontaires pour la cantine et les véhicules accompagnateurs. Prévoir le nécessaire pour le camping, tentes etc…

– Le 18 à BURE, arrivée du Halage de nos artères en convergence avec les « Bure à Cuire »…

Les chemins de Halage nous attendent!

20121212_153822

Les « Bure à Cuire »: NDDL -> BURE

12 au 18 juillet

HALAGE A VELO

Carte Bure à Cuire JPEG

« Le dernier arrivé est un naze!!! »

Suite à la convergence organisée les 11 et 12 juillet là-bas, l’équipe des « Bure à Cuire » partira à vélo de Notre-Dame-Des-Landes avec pour défi et unique consigne de rejoindre Bure en moins de 7 jours (environ 670 km), tous drapeaux dehors, donnant l’info Bure-lesque sur son passage. Périple sans assistance, petits groupes si nombreux (chacun avec de la doc sur Bure), autonomie maximale demandée. Prévoir le nécessaire pour le couchage, rustines et quelques outils pour se dépanner sur la route (panne/casse, ça arrive).

Halons-y!

Si tu te sens « Bure à Cuire », contacte David: roots.nature@live.fr, 06 61 40 41 30
Pour l’instant ils sont une équipe de 2 vélogirafes motivés: Rébus et David

SAM_2052

« Au TOUR de BURE »

Dimanche 19 juillet

TourDeBureJPG

Ce jour là, arrivée de l’ALTERTOUR à Bure (lien: http://altertour.net/), tour cycliste des alternatives qui fait sa virée cette année dans le nord-est avec comme point de départ : Bure

une 50aine de cyclistes supplémentaires seront donc là!

– 15h face au (pseudo) Labo de Bure, concert des BURE Haleurs.

– 16h, « AU TOUR DE BURE », le Départ

Circumambulation autour du Labo en vélo, à pied, sur les mains… Actions pacifiques et rigolotes où chacun est invité à venir faire sa performance. Le compétition durera tant qu’il y aura un participant et cet événement sera suivi, photographié, classé, comptabilisé, référencé, labellisé et diplômé par : BURE à LISTE CERTIFICATION.

Viens faire un tour à BURE!

IMG_2368

CIRCUMAMBULATION : du latin Circum  Ambulatio, c’est à dire « marcher autour » consiste à tourner autour d’un symbole ou à l’intérieur de celui-ci. C’est un rite que l’on retrouve dans de nombreuses religions et croyances. Chacun en faisant un tour AU TOUR DE BURE pourra ainsi envoyer son énergie contre ce projet dans la paix. SAM_2227 SONY DSC SAM_2465

On l’a fait!

Par défaut

Un petit peu de soleil estival de 2014 en cette saison froide (quoique pas tant que ça), avec le récit/photos de la 7ème et dernière étape du Halage du débat.

Et très vite après arrive le montage vidéo..

SAM_2218

Denière Etape: Vaujours->Paris

Enfin on touche au but!

SONY DSC

On reprend le canal au petit matin, sans perdre de temps: rendez-vous à 10h à Sevran, avec Sevran écologie qui organise un petit événement pour notre passage. Nous en profitons pour les remercier.

SONY DSC

On arrive à l’heure, un café et quelques pâtisseries nous attendent, puis nous sortons les instruments de musique pour proposer un petit show, très apprécié des passants et des membres de Sevran Ecologie qui ont chanté avec nous et dansé.

SAM_2227

Le Général en terrain familier…

SONY DSC

L’info passe par le canal…

Après cette petite halte nous reprenons la direction de Paris centre. La cohorte des Haleurs colorés attire l’œil des promeneurs, nous distribuons au passage nos tracts d’information. Ces derniers km sont des moments qu’on savoure après toutes les péripéties vécues tout au long de cette semainde de Halage du Débat.

SAM_2306SAM_2307SAM_2315SAM_2343

La police fait faux bond

A la sortie du chemin de halage, au moment de rouler en ville, la police devait être là pour nous escorter… personne. Irène tente quelques coups de fil, en vain. Elle prend la tête du cortège pour nous guider, suivant l’itinéraire convenu la veille avec les autorités.

Le défilé des Bure Haleurs dans Paris commence!

– Porte de la vilette avenue Corintin Carlou
– Quai de Seine
– Place Stalingrad Bd de la Chapelle
– Bd Rochechouart
– Place Clichy
– Bd des Batignolles
– Bd Malesherbes
– Place de la Madeleine
– Rue Royale
– Place de la concorde
– Cours de la Reine
– Place du Canada
– Place de l’Alma
– Avenue du Pt Wilson
– Place du Trocadéro et du 11 Novembre

On se sent proches du but, et on savoure ces derniers km de parade dans la capitale.

SAM_2330

Deux crevaisons en ville, mais désormais entraînés il en faudra plus que ça pour ralentir des Haleurs de Débat entraînés!

SAM_2318

Et puis, enfin, la place du Trocadero s’étale devant nous, la Tour Effeil se dressée en arrière-plan. Pas de mot pour décrire l’émotion qui nous traverse après toute les épreuves vécues. Le temps s’arrête l’espace d’un instant, ce qui résume le mieux sont ces mots « On l’a fait! Ca y est! On y est! »

Bravo à tous les haleurs, c’était pas gagné d’avance!

SAM_2477

L’occasion de faire toute une série de photos des participants arrivés à l’objectif final.

SAM_2372

SAM_2488

SAM_2361

On peut lire sur les visages le relâchement d’avoir fini de franchir des obstacles, la fatigue d’un parcours éprouvant, et aussi la fierté d’avoir outrepassé tout cela, la complétude de « l’avoir fait ». Sur place nous sommes rejoints par des militants qui gonflent nos rangs, et c’est parti pour l’ultime concert du Halage du Débat, Les Bure Haleurs accompagnés des camarades de route musiciens: Flo à la guitare, Will à la flûte, François à la trompette, et les chanteuses(eurs) et danseuses(eurs).

SONY DSC
Après un long moment passé sur la place, vient le temps de se séparer. Après une semaine passée ensemble « à l’aventure » il y a de l’émotion dans l’air.
Certains repartent en train, d’autres en voiture, leurs vélos sont mis sur la remorque pour qu’ils soient ramenés à Bure. Quelques-uns, préférant attendre le lendemain pour reprendre la route, retournent passer la nuit à la ferme et en profitent pour célébrer comme une sorte de soirée de clôture.

SAM_2465

Dédicace à Super Fatou

Qui est à l’origine de nombreux clichés du Halage du Débat, et aussi des vidéos qui ont servi dans le montage qui arrive très vite.

IMG_5026

Dédicace aussi à Ficelle et Fistrouille,

2 mois, qui ont fait eux aussi Bure-Paris dans la charrette de Rébus alias Rahon.

IMG_2750

Pour les Haleurs de Débat
C’était comme une
Bataille de la Marne…
Rudement menée!
De Bure à Paris,
l’info passe par le canal

Capture d’écran 2015-01-14 à 13.41.16

Vaujours sont contés

Par défaut

6ème étape: Meaux->Vaujours

Surpression urbaine

Vive le chemin de Halage!

Nucléaire secret militaire

C’est dans la Nature…

IMG_2732

Article paru sur l’étape Château-Thierry

IMG_5166

Marché de Meaux

Après un réveil « au chant du coq », le petit dej en pein air nous donne les forces nécessaires pour reprendre notre chemin.

IMG_5173

Tout comme la veille, le hasard (ou des petites Fées?) fait bien les choses: c’est jour de marché. Illico les haleurs, entraînés à l’action au pied levé, se retrouvent sur place et arpentent les avenues du marché, armés de leurs déguisements et drapeaux colorés: effet Bure-lesque garanti!

SONY DSC

Après quelques déambulations on déballe les instruments sous les Halles pour envoyer nos chansons. Un commerçant réticent au départ à notre installation finit par beaucoup apprécier le spectacle.

SONY DSC

La musique et les vélos détendent les mœurs, les tracts se distribuent, les gens sont interpellés par l’argument du fil de l’eau.

SONY DSC

Un commerçant sous pression!

Ça se passe plutôt bien en somme, excepté pour un commerçant qui fonce vers nous, irrité, et nous demande d’arrêter. Selon lui notre présence va chasser les clients, nuire à son commerce et il ne va pas pouvoir payer ses traites et finir dans la galère… La banque va lui piquer tout ce qu’il a pour payer les crédits de son commerce, sa femme va le quitter parce que ça sera alors un looser et ses enfants seront avec leur mère il ne pourra pas assumer car plus de boulot, et au cas où il pourrait trouver quelque-chose il devra payer une pension pour ces enfants dont il n’aura pas la garde. Alors il deviendra alcoolique ou drogué, fréquentera les milieux de la débauche. Il ne se lavera plus, puera dans ses habits sales, fera la manche devant la poste pour acheter son vin rouge, et subira les caprices de la météo à dormir sous des porches d’où on le chassera comme un malpropre. Bon à partir des 3points c’est de l’extrapolation exagérée, mais ce sont le genre de hantises profondes qui poussent l’homme occidental à courir après le mirage de la croissance, comme ses maîtres le veulent. Un homme vraiment à cran pour revenir au sujet, et nous n’avons pas voulu créer polémique en insistant. Au contraire, de voir la scène les passants voient en direct comment le système nous dresse les uns contre les autres, et évite ce qui pourrait perturber l’ordre établi. Nous repartons, annonçant à cet homme que sa mauvaise humeur nuit bien plus certainement à son commerce que nos chansons militantes.

« Rat des villes » pète son cable!

On nous avait prévenu la veille: plus on se rapproche de Paris, plus les gens sont sous pression comme des cocotes minutes et parfois il ne faut pas grand-chose pour provoquer l’explosion. Au moment de partir, après l’épisode du marchand en colère ce n’était pas fini: habitant au 1er étage, au bord d’une grande avenue, un homme ne supportait pas d’entendre la sonnette à vélo de Super Fatou. Plutôt surprenant qu’un « dringdring » puisse déranger au milieu du bruit incessant de voitures! Il en a même fini par descendre dans la rue, prenant tout le monde par surprise il a foncé tout droit sur Fatou et l’a poussée par terre. On ne met pas d’huile sur le feu et on reprend notre route.

Plus de peur que de mal, mais décidément la vie des métropoles ne semble pas avoir du bon sur les consciences, loin s’en faut. Brrrrr ça fait froid dans le dos de voir où mène la croissance à tout prix!

Les Bure Haleurs retrouvent le Halage!

SONY DSC

Après les péripéties de parcours de ces derniers jours, avec des côtes et des passages par route qui nous ont compliqué la tâche, plus le stress qu’il arrive quelque-chose avec la circulation, c’est avec le plus grand bonheur que l’on retrouve un chemin de halage praticable!

SONY DSC

On quitte la vallée de la Marne pour entrer dans Paris par le canal de l’Ourcq. Il y a pas à dire, le chemin de halage pour la circulation à vélo c’est quand même quelque-chose de très appréciable.

Les Chemins de Halage:

alternative de déplacement à portée de nos mains

A l’heure où les autorités pointent le mauvais comportement des conducteurs sur les routes on aimerait attirer l’attention sur la surcharge des routes comme cause de tous ces acccidents de la route. Entretenir les chemins de halage offrirait aux gens une alternative à la voiture pour circuler, qui plus est à l’entrée dans Paris, où la circulation est énorme. Venir de la périphérie à la capitale à vélo est actuellement très difficile, voir plutôt dangereux et c’est bien regrettable. Ce serait plus rapide que la voiture, moins cher, bien moins polluant, bien moins stressant, et cela diminuerait les morts sur les routes. Tout ça pour un investissement pas énorme puisque ces chemins existent, il suffit de les rafraîchir un peu et de les entretenir.

Voici donc un message aux autorités: vous qui parlez de réduire les morts sur les routes, plutôt que des radars automatiques avaleurs de fric, proposez donc une vraie alternative de déplacement aux gens, en commençant par réhabiliter les chemins de halage. Ne pas le faire c’est contribuer à la surcharge des routes et aux accidents, blessés et morts qui vont avec.

Un peu de pluie sur cette étape, mais rien qui entache notre bonne humeur!

SONY DSC

Vaujours: nucléaire militaire et cachotteries

Sur les coups de midi nous arrivons à Vaujours, une ville concernée par le nucléaire pour avoir subi des pollutions…

DSC_1739

Dans le nucléaire c’est toujours le même scénario: opacité de l’affaire, le peu d’informations données sont là pour rassurer, qu’il n’y a rien de grave… et pourtant! Après quelques années à batailler un organisme indépendant a fait part de ses analyses, qui contredisent complètement la version « officielle ». Une pollution radioactive a été minimisée, ensevelie en bétonnant les galeries, ce qui ne fait qu’empirer le problème aujourd’hui. On voit bien qu’en cas de problème les conséquences sont tellement graves qu’on préfère minimiser les impacts, cacher la vérité, et continuer de produire cette énergie mortifère qu’est le nucléaire et les déchets qui vont avec, des déchets plus qu’encombrants qu’on produit depuis 1/2 siècle ans sans avoir de solution pour leur gestion. Le trou de Bure n’en est pas une, et il apporte bien plus de problèmes qu’il n’en solutionne en rendant ces déchets à jamais inaccessibles.

Les Bure Haleurs, de Pargny sur Saulx à Vaujours, apportent leur soutien à la cause des villes et villages empoisonnés, victimes des apprentis sorciers nucléaires et leurs dangereuses activités.

DSC_1755

Industrie nucléaire, de Bure au Niger, comme ici les temps de Vaujours sont contés, vos jours sont comptés. « Seine et Marne, c’est aussi ta Terre! On t’appelle à ne pas laisser faire »

La presse en parle

IMG_5179

C’est dans la Nature…

… Que les haleurs ce soir vont pouvoir se reposer!

L’étape est plutôt courte, des animations devaient se dérouler dans 3 villages autour du site pollué mais suite à des cafouillages en série cela n’a pas pu se faire.

En fin d’après-midi on reprend le chemin de halage pour se rendre sur le lieu où on nous héberge: une ferme de permaculture providentielle, où nous avons été très bien accueillis, paradoxalement située entre lignes électriques et voie TGV.

SAM_2212

En haut a droite on aperçoit la yourte

IMG_2769

Nous sommes rejoints par Brigitte de la Maison de la Résistance à Bure, « Bure Zone Libre »

http://burezoneblog.over-blog.com/

SAM_2210

Un troupeau de moutons noirs, des ânes, toute une tripotée de lapins qui couraient dans tous les sens sur le chemin à notre arrivée: ça fait plaisir de retrouver un peu de nature après tout ce temps passé en zones hyper-urbaines.

IMG_5178

Ne pas confondre un Âne et une Anne…

SAM_2203

Cela appelle à la réflexion:

Comment l’humain pourrait-il trouver l’épanouissement et le bonheur dans cet entassement au milieu de zones bétonnées, où le stress met tout le monde à cran?

Nous croyons fermement que ce n’est pas dans les villes, mais plutôt que c’est dans la Nature, en s’inspirant d’elle, que l’humain demain trouvera la mesure.

IMG_2737

Un petit clin d’oeil, et un gros merci à Maïté alias Tamara Bunke, photographe Meusienne de la magnifique région de l’Argonne, pour les superbe clichés qu’elle nous offre!

Son site internet:

http://www.maitecarabetta.portfoliobox.fr/

IMG_2752

Ça sera la dernière nuitée

Le lendemain c’est l’ultime étape:

Bure Haleurs,

A nous la tour Eiffel!

SAM_2218